Performance Adviser

Régie médias ouverte sur le monde

Recrutement

Un élan favorable aux médias traditionnels

Media traditionnels - numériques - confiance - fake news - communication

En ce début d’année 2018, les Français semblent de manière générale accorder une confiance plus importante envers les médias traditionnels.

A travers son 31e baromètre, l’étude réalisée par Kantar Sofres nous permet d’en apprendre davantage sur la confiance témoignée par les Français au sujet des médias traditionnels et numériques.

Il en ressort que pour l’année 2018, les Français accordent une confiance plus importante aux médias traditionnels, que ce soit la radio (+4% en passant à 56%), le print (+8% en passant à 52%) ou la télévision (+7% en passant à 48%). En revanche, la confiance témoignée par le média Internet diminue de 1%, passant à 25%.

Ce regain de confiance pour les médias traditionnels apparaît à la suite de nombreux cas sur le Brexit, les campagnes présidentielles aux Etats-Unis et en France, où l’abondance de « fake news » était importante. L’étude précise également que les internautes souhaitent dans 90% des cas obtenir une « information fiable et vérifiée » quel que soit le média d’information plébiscité.

De plus, selon un sondage Odoxa-Dentsu pour France Info & Le Figaro, 79% des Français sont pour la mise en place d’une législation sur les « fake news » ou informations alternatives.

Il ne s’agit pour l’instant que de pistes de réflexions, mais le gouvernement d’Emmanuel Macron souhaite réglementer la propagation d’informations afin de limiter au maximum la prolifération d’informations alternatives.

Indépendamment des réflexions du gouvernement, les médias disposent d’ores-et-déjà de moyens permettant de vérifier les faits et informations. Ils peuvent donc limiter la propagation d’informations alternatives à travers différents moyens qui sont le Décodex au Monde ou bien encore Factuel à l’Afp. A côté de cela, certains groupes médias ont décidé de s’associer à travers le projet Cross Check (outil de vérification collaboratif en cas d’information tendancieuse) pour limiter la propagation de « Fake News ». Il s’agit d’un projet soutenu par First Draft et Google New Lab.

Sources : La Croix, Stratégies, CB News, Artsixmic

Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly.Update my browser now

×