Performance Adviser

Régie médias ouverte sur le monde

Recrutement

La publicité online N°1 des dépenses publicitaires en Europe

Publicité online mockup

Le mapping des différents médias et de leur poids a énormément évolué au cours des dix dernières années. Néanmoins les professionnels du métier ainsi que les dernières études menées s’accordent pour confirmer que le digital occupe désormais une position de leadership dans le paysage publicitaire mondial.

Les dépenses publicitaires en Europe (en milliards d’€)

depenses-publicitaires-europe-2

Ou en est le marché de la publicité online en Europe ?

Avec un taux de croissance annuel moyen de près de 21% par an depuis 2006, la publicité en ligne est le média qui enregistre la plus forte croissance en Europe (+13% en 2015). Depuis 2015 la publicité en ligne est le média N°1 dans une majorité de pays d’Europe. Cette dynamique se reflète particulièrement sur le marché UK et Allemand, respectivement leader et co-leader du marché de la publicité en ligne, la France terminant la marche du podium. A eux trois, ces pays représentent plus de 60% du marché de la publicité en ligne en Europe en 2015.

Oui mais la France dans tout cela ?

La France occupe la 3ème place du marché de la publicité en ligne avec comme ses confrères une croissance significative depuis 10 ans. Cette année la publicité en ligne devrait sans nul doute détrôner la Télévision en tant que média N°1 en France pour les investissements publicitaires. Cette tendance se reflète via toutes les analyses publiées dernièrement sur l’utilisation d’internet, du mobile, des réseaux sociaux ou encore du commerce en ligne :

Quelle évolution sur ce marché ?

A l’heure actuel, elles sont principalement de deux ordres : L’une liée aux évolutions des habitudes des individus, à savoir, l’utilisation grandissante du mobile dans la vie quotidienne. L’autre technologique avec les nouvelles possibilités de ciblage toujours plus affinées, liée notamment à la programmatique, ainsi que des nouveaux formats display moins intrusifs et mieux « acceptés » par les internautes.

Sources principales: IAB Europe, We are Social, Fevad
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly.Update my browser now

×